L'adoration au coeur du monde
EAN13
9791030603187
ISBN
979-10-306-0318-7
Éditeur
Béatitudes
Date de publication
Nombre de pages
156
Dimensions
21 x 13 x 1 cm
Poids
170 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'adoration au coeur du monde

De

Béatitudes

Offres

Mgr Rey nous propose une réflexion sur l'adoration autour de quatre dimensions : la beauté, le silence, le temps et l'effondrement du monde. Adorer c'est d'abord contempler la beauté divine en personne, beauté éclatante mais humblement voilée dans une petite hostie. Cette beauté de l'hostie agit sur nous comme un soleil : elle nous illumine, nous console, nous guérit, nous donne vie. Or recevoir cette vie de Dieu ne peut se faire que dans le silence. Le silence marque le néant de la créature qui adore son Dieu d'amour avec humilité et qui se tourne vers Lui. L'adoration est aussi un temps que nous prenons pour Dieu, en sa présence. Dans les minutes qui s'écoulent devant l'ostensoir se concentrent le sacrifice passé et réactualisé du Christ dans la foi, notre espérance dans la promesse de la vie éternelle future, et notre propre présent, fait d'efforts et de persévérance. Enfin, dans notre monde qui semble s'écrouler sur tous les plans, économique, écologique, religieux, l'adoration apparaît comme le moyen de puiser la vie à la source qu'est Dieu Lui-même. Une réflexion qui touche l'intelligence et le cœur et qui nous pousse à aller nous agenouiller au pied de l'ostensoir, où Jésus Lui-même nous attend. AUTEUR Mgr Dominique Rey est évêque de Fréjus-Toulon depuis 2000. Issu de la communauté de l'Emmanuel et ordonné prêtre pour le diocèse de Paris, il a d'abord été aumônier de lycéens, supérieur des chapelains du sanctuaire de Paray-le-Monial, accompagnateur des séminaristes de sa communauté, et enfin curé de la paroisse de la Trinité à Paris. Le pape Benoît XVI l'a désigné pour participer au synode sur la nouvelle évangélisation en 2011. En 2014, le pape François l'a nommé consulteur du Conseil pontifical pour les laïcs.
S'identifier pour envoyer des commentaires.